Le territoire de l’Isère et du Rhône

Entre le Massif central et le massif alpin, entourée des trois collines de la Fourvière, de la Croix-Rousse et de la Duchère, Lyon est un carrefour millénaire. Capitale des Gaules sous l’Empire romain, la cité fluviale devient un fleuron de l’imprimerie et de la soierie à la Renaissance, puis un laboratoire moderne de pharmacie et de biotechnologie. Cet essor économique et politique s’accompagne d’un art de vivre et de manger traditionnel. Car les alentours rhodaniens sont exceptionnels entre les élevages de la Bresse et du Charolais, les poissons des lacs savoyards, les vergers et les maraîchers de la Drôme, de l’Ardèche et du Forez, le gibier de la Dombes, les vins de la vallée du Rhône, du Beaujolais et de Bourgogne. Ainsi, les Lyonnais, avec leurs bouchons et leurs chefs étoilés, ont inventé une cuisine d’une simplicité miraculeuse. Elle émet en effet une aura, un peu comme ces façades roses et jaunes du Vieux-Lyon, naïves et lisses, sans parures somptueuses, qui cachent pourtant des dédales de traboules, d’alcôves et de coursives fleuries.

lyon

Christophe Marguin

Digne représentant de notre patrimoine culinaire régional et de notre histoire culinaire, il fut élu à l’unanimité Chef de l’année en 1997 par ses pairs nommés notamment Messieurs Paul Bocuse, Pierre Orsi ou Jean-Paul Lacombe…

Le parrain du territoire Isère et Rhône

Une vocation née dès les premiers pas…

Issu de 4 générations de cuisiniers.ères qui officiaient derrière les fourneaux de la maison familiale des Echets, Christophe Marguin ne pouvait que suivre la digne lignée de ces ancêtres et devenir Chef Cuisinier.

Mais il n’a pas seulement succédé, il a aussi créé « son histoire »…

Passionné par son métier, gourmand autant que gastronome, il entame un parcours initiatique culinaire auprès de grands Chefs étoilés français et anglophones pour revenir en 1991 prendre les rênes du restaurant familial quelques années plus tard avec son épouse Nicole.

De multiples récompenses et distinctions…

Plusieurs fois couronné (premier prix Prosper Montagné et Prix International Pierre Taittinger en 1996), ce chef emblématique est devenu au fil des ans un acteur majeur dans le monde de la gastronomie lyonnaise.

Investit dans de nombreux mandats associatifs – tant dans les Associations de professionnels de l’art culinaire que dans les organisations régionales -, participant chaque année au jury de multiples concours culinaires, ce chef engagé ce cesse de promouvoir la gastronomie et de transmettre ses valeurs aux nouvelles générations. Il s’engage désormais dans la vie politique locale afin de partager ses connaissances et son savoir.

Il est décoré de 5 distinctions nationales telles que :

  • Chevalier de la Légion d’Honneur,
  • Officier du Mérite National,
  • Commandeur du Mérite Agricole,
  • Officier des Palmes Académiques,
  • Officier des Arts et des Lettres.

Digne représentant de notre patrimoine culinaire régional et de notre histoire culinaire, il fut élu à l’unanimité Chef de l’année en 1997 par ses pairs nommés notamment Messieurs Paul Bocuse, Pierre Orsi ou Jean-Paul Lacombe… Ces grands noms de la cuisine Lyonnaise l’ont d’ailleurs incité à prendre la Présidence de l’Association des Toques Blanches Lyonnaises de 2006 à 2012. Il fut réélu Président de cette grande institution de plus de 120 Chefs en 2015 et s’acquitte de cette immense reconnaissance depuis ce jour avec plaisirs et ferveur…

Un attachement sans limite pour Lyon et sa Région

N’ayant jamais caché sa passion pour la capitale des Gaule, il a quitté sa région natale de la Dombes en décembre 2017 pour acquérir le Restaurant LE PRESIDENT situé sur les berges du Rhône – dans le 6ème arrondissement de LYON.

Passionné d’échanges et de partages, il ne pouvait trouver meilleure enseigne pour s’installer à Lyon et écrire une autre page de son histoire gastronomique…

Il vous accueille désormais du Lundi au Vendredi, au déjeuner et au diner autour d’une carte qui évolue au fil des saisons et des produits du marché. Vous retrouverez également ses grands classiques tels que la Volaille de Bresse à la Crème et les grenouilles simplement sautées au beurre et fines herbes.

Le mot du chef

« C’est un immense honneur pour moi que de parrainer le Grand Repas dans le territoire lyonnais.

Ceux qui me connaissent savent mon amour pour cette belle région, pour son terroir, et savent à quel point je m’évertue à prôner la sollicitation des producteurs et acteurs locaux.

Je le dis souvent, la cuisine se doit d’être bonne et généreuse : avec cette action, on peut également la rendre accessible à tous, partager avec le plus grand nombre une expérience gourmande et solidaire.

C’est également l’occasion pour nous, restaurateurs, de se fédérer autour d’une mission qui est à mon sens primordiale pour tous : transmettre l’amour du bon produit au travers d’une bonne cuisine. »

Menu du Rhône et de l’Isère

Entrée

Œuf mimosa, truite saumonée de l’Isère, mesclun de salade

______________________

Version Végétarienne

Velouté d’artichauts, œuf parfait, croûtons de pain à l’ail

Plat

Suprême de volaille contisé aux herbes, pommes duchesses, carottes vichy et jus réduit

______________________

Version Végétarienne

Mille feuilles d’aubergines, tomates et basilic pesto de courgettes aux herbes et riz pilaf

Dessert

Profiteroles au chocolat Weiss

______________________

Version Végétarienne

Poire pochée à la vanille et caramel