L’association Le Grand Repas créée sous l’impulsion de grands chefs tels que Thierry Marx ou Guillaume Gomez,  élabore, coordonne et met en œuvre une série d’initiatives au niveau national, régional et local qui s’inscrivent autour de la sensibilisation, la valorisation et la transmission de notre patrimoine gastronomique. Ces initiatives contribuent également à la valorisation de ce qu’est la spécificité historique, culturelle et sociologique du « Repas Gastronomique des Français » selon la définition de son inscription par l’UNESCO sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité le 16 novembre 2010. Cette définition allie gastronomie et traditions populaires et véhicule les valeurs fondamentales du « vivre ensemble » et du partage, de la convivialité et de la curiosité, une bonne part d’humanisme et l’art de vivre à la française.

Dans ce cadre, l’association porte, déploie et coordonne notamment une initiative inédite intitulée le « Grand Repas » qu’elle a vocation à partager avec le plus grand nombre de citoyens et d’acteurs privés et publics, qu’ils soient impliqués à l’échelle locale, régionale ou nationale.

L’initiative du Grand Repas repose sur le partage au niveau local ou régional par l’ensemble des citoyens qui composent ce territoire d’un même menu. Ce menu souligne la spécificité de son terroir et de ses traditions populaires. Il est conçu à base de produits locaux et de saison et est servi le même jour, sur un même territoire.

  • Ainsi, l’Initiative du Grand Repas permet le même jour et au même moment :
  • au niveau national, de valoriser dans l’unité un ensemble d’initiatives locales et régionales tout en soulignant les spécificités culturelles et de terroirs qui constituent la richesse gastronomique française et autant de marqueurs du vivre-ensemble.
  • de mobiliser un ensemble de citoyens sur de nombreux territoires (régions, départements, collectivités), là où ils se restaurent, quelle que soit la manière dont ils se restaurent, et sans juger de la manière dont ils se restaurent, afin d’en faire un grand moment de vivre ensemble.
  • d’impliquer comme moteur de ces grands moments de convivialité tous les acteurs de la restauration locale qui le souhaitent, les acteurs de la restauration collective publique et privée (scolaire universitaire, hospitalière, restauration d’entreprise, EPAD, etc.), les acteurs de la restauration traditionnelle.
  • de sensibiliser les collectivités territoriales, l’ensemble des acteurs publics et privés et le citoyen aux problématiques d’anti-gaspillage alimentaire, aux circuits courts, à l’histoire des produits et à éducation au goût, grâce à un cahier des charges qualitatif, nutritionnel et technique prenant en compte les contraintes économiques et la mise à disposition d’outils pédagogiques ciblé.
  • de faire rayonner la gastronomie française en France et à l’International.